+ noël

Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"
Note :si des pages pop-up indésirables s'ouvrent, c'est totalement indépendant de ma volonté.
Activez le blocage pop-up de votre navigateur.

lundi 25 mars 2013

• Eco Trail de Paris

http://www.traildeparis.com







Samedi 16 mars 2013
                                                                                              50 km - 1000m D+






Paris 4e ! Non, pas l'arrondissement, mais bien le nombre de participations. Deux fois le 80 (2010 et 2012) et deux fois le 50 (2011 et 2013). Je pense maintenant bien connaître le parcours :-)) Mais Paris, on ne s'en lasse pas. C'est à chaque fois une bonne excuse pour compléter par une belle visite.

Cette année s'annonce plutôt froide, avec cet hiver qui s'accroche. Pourvu seulement que le temps reste sec.

Cette fois, plus de course en duo, chacun fera sa propre course. Céline se prend en charge, elle a acquis suffisamment d'expérience. De plus, nous emmenons avec nous deux autres "Trévires", David et Damien pour leur baptême de "long trail"!

Vendredi.
Passage aux pieds de la "grande Dame de fer", pour constater les travaux en cours au premier étage, qui empêcheront les coureurs du "80" de terminer en haut des escaliers. Cette année, arrivée commune pour tous ! Retrait des dossards et visite rapide du village "trail". Nous passons dire un petit bonjour au stand du Verbier, où nous serons en juillet prochain. Ils nous promettent plein soleil, comme d'habitude là-bas, paraît-il... Pour l'instant, c'est avec le gros manteau et le col roulé que nous ferons notre traditionnelle visite parisienne...


Bon, je suis où, alors ??
C'est calme aux dossards...






Samedi.
Derniers préparatifs et dernières recommandations, petits conseils à nos deux "nouveaux", et en route pour l'aire de départ "château de Versailles", métro - RER - bus. Côté pratique", nous nous organisons pour nous retrouver après l'arrivée, sur place ou à l'hôtel, en fonction de l'avancée de chacun...Aire de départ, dépôt de nos sacs coureurs, et...petit interview à la télé. Comme chaque année, on y a droit, on doit les attirer :-))!
Allez, après le RER, encore une petite ballade...


Damien et David
Les représentants du Trévire Trail Club !!

Il ne fait pas très chaud, et nous faisons des va-et-vient entre le bassin du parc (où des rameurs s'entraînent...sous le regard intrigué des cygnes) et la tente "petit-déj" où un petit café chaud est le bienvenu.


Ils ne doivent pas avoir très chaud...


Confiants !!   Et avec le sourire...

La dernière photo du groupe et...c'est parti pour 50 bornes !!
Les premiers km sont très roulants, dans les avenues et petits chemins du parc, autour des grands bassins, avec fond de château et grande demeure.








Nous restons groupés. A la sortie, direction Buc, chacun prend son rythme. Déjà un peu plus de 5km de faits...Nous quittons le dur pour un premier passage boueux. Par endroit, quelques traces de neige demeurent encore. Traversée de la localité, et embouteillage à la prise du premier passage étroit. J'en profite pour enlever une couche; en courant la température est bonne. Belle descente ensuite dans une petite ruelle, je me teste et...c'est un régal ! Les sensations sont bien là, les jambes déroulent toutes seules, le choix des baskets est judicieux, cela va être un plaisir.











Nous voilà au pied de la première belle difficulté : une vraie côte ! Je suis en compagnie de Damien et David, Céline est légèrement en retrait. Je savoure la descente suivante, légèrement technique, j'en profite pour "gagner" pas mal de places.



Je reconnais au fur et à mesure les différents passages : le tunnel, passage au-dessus de l'autoroute, la belle descente, la longue montée après le cimetière, le carrefour, rentrée dans le bois et de nouveau une longue montée. J'aborde tout cela à mon rythme régulier, sans m'occuper des autres. Je donne à chaque descente et me modère en montée, avec un peu de marche pour aborder la dernière partie, pour relancer directement; c'est plaisant à gérer.







Deux autres "bosses" à franchir, et c'est l' "autoroute" menant à Chaville, premier ravitaillement.


Soit 28 km parcourus ! Déjà ! Je trouve que cela passe vite. Compléter la poche à eau, grignoter un petit peu, un bol de soupe. Tiens voilà nos deux compères qui arrivent, avec quelques petites courbatures,  et Céline qui leur emboîte le pas avec quelques petites douleurs. Ca roule donc relativement bien pour l'équipe. Ah, le caméraman du départ est à nouveau là. "Vous avez sorti le drapeau, je n'avais pas vu tantôt!!" Ca ne loupe pas !! On aimerait bien les voir un jour ces images ....






Je ne traîne pas car on se refroidit très vite. Je repars seul en trottinant, j'enfile mes gants pour conserver la chaleur et la remise en route se fait progressivement. Il me faut environ 2 km pour retrouver mon rythme. Une bonne côte, la traversée de l'agglomération avec une belle descente, puis la montée en escalier vers le petit tunnel. Tiens, je l'avais oubliée celle-là...Plus loin, ce sera à nouveau une traversée sur macadam et long chemin assez monotone.














Les km passent relativement vite et on est déjà en approche du second ravitaillement. Mais petit à petit, une douleur s'installe dans le bas du dos, insidieusement depuis quelques km. Un moment, je dois me résigner à marcher un peu pour soulager et ne pas compromettre ma fin de course. C'est à ce moment (vers le km 37) que .... Céline me rejoint !! A mon grand étonnement dans un premier temps (ben...qu'est-ce que vous faites là, vous ??), puis à ma grande satisfaction ensuite (ça roule bien alors !!). Je lui enboîte le pas et nous rejoignons très vite le ravito de St-Cloud, au km 40.








A peine le temps de se reprendre que nous apercevons nos deux Trévires qui accusent un peu le coup. Les crampes ont fait leur apparition...Le temps d'une photo (classique à cet endroit) de la grande Tour, saluer au passage un grand "Allez les Belges", et ça repart de plus belle. Je décide de rester en compagnie de ma traileuse pendant quelques temps encore.






C'est une belle descente en pente douce qui nous amène vers l'entrée de Paris intra-muros. Puis, c'est une succession de trottoirs, finis ou (encore!!) en travaux, le long des avenues, quelques passages critiques au ras des voitures, traversées de carrefour, escaliers, bord de Seine...Et quelques jonquilles qui sortent timidement la tête. Certes, ce n'est pas la partie la plus intéressante du parcours.











On a plus de chance qu'au trail des ...jonquilles !!


Puis la Grande Dame se rapproche, mon mal de dos s'est apaisé (oui, bon, avec un anti-douleur, j'assume....), et Céline me rappelle que c'est chacun sa course. Je reprend donc les devants et me régale sur les 2 ou 3 km restants, à grandes enjambées, avec nombreux dépassements à la clé, notamment dans les volées d'escaliers.






C'est un régal et un vrai bonheur de terminer en bonne condition sous une Tour Eiffel...miniature faites de ballons blancs ! Original!





Et sous la barre des 6h, la seule chose pour laquelle je ne me suis à aucun moment préoccupé : mon temps !

J'ai juste le temps de boire un coup et récupérer mon t-shirt "FINISHER", que Céline arrive, déjà ! Elle ne m'aura concédé .. qu'1 minute ! Et quasi dans sa foulée, Damien et David en finissent d'en découdre avec leur premier "long", dans un temps plus qu'honorable !!
Finalement, avec une reprise un peu douloureuse au dernier ravito, ils ont bien géré leurs courbatures et crampes, se motivant l'un l'autre.




OUF, on y est arrivés !!!


Notre plan "retrouvailles" sur le Champ de Mars n'aura servi à rien, nous finissons tous les 4 dans un mouchoir de poche (à peine 3 minutes) !! On ne pouvait espérer mieux. Ne pas louper la photo "FINISHER" en arborant fièrement le t-shirt souvenir!





Fier, Damien !!

Et comme le temps n'est pas à se trémousser sur l'herbe chaude (malgré que nous n'ayons pas eu de pluie) nous regagnons assez rapidement notre hôtel. Les averses ne nous atteindrons que pendant la soirée, c'est-à-dire que les derniers du "80" ont fini sous la pluie...

C'est autour d'une bonne....table (eh non, pas bière, ici...Les parisiens, ils ne connaissent pas vraiment...Tout comme les bonnes frites...) que nous ferons notre "débriefing course" et notre grande satisfaction du week-end !

Résultat : 05:57:57 - 693e/1359 (1750 partants) - 93/  V2H

Céline : 698e - 05:58:21   
Damien : 714e - 06:00:12   
David : 718e - 06:00:29   




   

1 commentaire:

Damien a dit…

Ca fait longtemps que je n'ai pas laissé de commentaire, mais je viens toujours me régaler de tous ces beaux récits de course abondemment illustrés. Bravo à vous et merci pour tous ces récits de course.