+ noël

Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"
Note :si des pages pop-up indésirables s'ouvrent, c'est totalement indépendant de ma volonté.
Activez le blocage pop-up de votre navigateur.

lundi 19 août 2013

• Trail de La Lesse, Daverdisse (B)

http://www.traildelalesse.be/

Dimanche 11 août 2013
                                            32 km - 1404m D+

                    


Exagéré le profil ? Oui, comme d'habitude...  Quoique, certains passages....
                

"Plus qu’un trail, un défi !" annoncent les organisateurs.

Le point de rendez-vous a lieu en pleine nature, au terrain de moto-cross de la localité, dans nos très belles Ardennes belges. Heureusement, le temps est sec, sinon le parking en prairie en pente aurait déjà été une belle épreuve.
               
               
Nous arrivons à peine une petite demi-heure avant le coup d'envoi, un peu à la bourre comme nous en avons  l'habitude ces temps-ci...Mais pas de panique, nos dossards sont réservés et les organisateurs plutôt cool. "Nous partirons dès que tout le monde sera prêt, avec un léger retard..." précisent-ils. Le temps de faire un rapide coucou à plusieurs connaissances, s'équiper et se mettre en place, il nous reste encore quelques minutes à attendre avant de s'élancer.
              
Cette fois, c'est parti. Départ calme et prudent, on n'est pas ici pour se faire des bobos ! Le ton est donné avec les premières bosses du moto-cross avant de plonger en forêt sur de jolis petits sentiers et beaux chemins.

           

           
                              
Assez rapidement, une belle montée se profile sur notre droite, hors piste en forêt de sapin (et il y en aura d'autres...). Super, j'adore !

             
 
 S'ensuit une belle descente égalament hors piste,  "tout droit" comme ont dit. Un régal, je me défoule dans ces belles descentes.

                               

 Plus loin, ce sera le premier passage à gué, puis un beau talus à quatre pattes.
                              
                              
On récupère un peu sur de longs chemins en montée en pente douce (un peu long à mon goût...). J'en profite pour m'alimenter et bien m'hydrater, le soleil tape dur.

                              
Encore un beau passage technique et une descente abrupte sur single-track le long d'une clôture,
                                  

et ce sera le ravitaillement, le seul et unique, au 16e km! Un coca, un peu d'eau, un petit pipi, 2 photos et ça repart de plus belle.

             


Un petit pont, un peu de plat avant d'attaquer un long mur, montée abrupte et longue en plein soleil à travers les bruyères. Elle va faire mal à beaucoup de coureurs... Je l'aborde gentiment, mains sur les cuisses (pas de bâtons) et ça monte bien.

                               
Relance au sommet, pas question de traîner...Et bien sûr, il va falloir redescendre (le profil en "dents de scie" l'atteste :-), de nouveau sur un hors piste bien technique! Et un 2e (petit) passage à gué pour refroidir les gommes!
                


Les km défilent rapidement. En rattrapant un concurrent (vers le 28e km), on papote un peu et celui-ci m'apprend qu'en fait la distance a été portée à 35 au lieu de 32 (dit au briefing paraît-il...). Bouhh, cela me donne un gros coup de frein dans les guiboles, je me croyais presque arrivé :-) ...Mais il est vrai qu'il reste "les 4 derniers km les plus durs ".

De nouveau du hors piste (presque de l'orientation, heureusement qu'il y a de la rubalise..),
euh...oui, c'est là, dans les branches....
             

le dernier (gros) passage à gué (mais...mes baskets étaient à peine sèches, m'enfin !!),

                                 
et on quitte un beau chemin le long de la rivière pour s'engager dans un-je-ne-sais-quoi-d'espèce-de-mur-qui-pénètre-dans-la-végétation dans lequel on aperçoit des cordes mais pas le sommet !! Et bien oui, quand faut y aller, faut y aller. Mais j'aime ce genre de truc et ma condition est encore bonne pour m'y faire plaisir.
oui, oui, c'est par là, à gauche....Ah bon ??...z'êtes sûr ??
              

                                
                                    

non, ce n'est pas la jungle... mais presque :-)
                                
A mi-ascension, j'effectue un sauvetage en récupérant une traileuse en perdition et en mauvaise posture, le sourire...jaune !
Ah ben oui, c'est malin, hein !! Fallait passer à droite...
            
 Le dernier raidillon est particulièrement pentu et fera pas mal de dégâts.
                                      
Allez, une dernière tirade sur la corde...et les cuisses!
                              


Au sommet on nous annonce 2,5 km. Un peu de récup en marchant et puis hop, relance. Là, mes cuisses accusent un peu le coup, la relance sera en douceur. Un peu de route (tout petit peu...) et un dernier sentier à travers des statues (un chemin de pélerinage ??)
           
 
nous emmène à la petite route d'accès du terrain de départ. On entend l'ambiance ...  Encore un peu de prairie, de nouveau le terrain de moto-cross caillouteux, les dernières bosses, passage devant les tribunes et c'est la dernière ligne droite.
            



               

           
          
               

Après un peu plus de 04h de course, j'estime avoir bien couru et bien profité, et mes mollets et mes cuisses aussi !!

Et pas le temps de récupérer que Céline arrive déjà, juste 5 min derrière, avec un podium à la clé !! . Bon dieu, j'ai du souci à me faire... et c'est tant mieux :-)
 

Dur, mais tout sourire !
                  
 Un défi ? Relativisons. Pour le 32 km, un très beau parcours, varié et fort vallonné, un trail de qualité, avec quelques passages assez roulant. Pour le 18 km et ceux qui découvrent le trail (je pense à une amie qui était dans le cas... n'est-ce pas Flo, si tu me lis...), le dernier mur est réellement un défi. Quant au 50 km avec 2 passages au "mur" (boucle du 32 + boucle du 18), il faut gérer, mais ceux-là viennent pour "en chier" !! Alors défi ou pas ? A vous de tester !! A refaire!



Résultat : 04:15:19 - 129e/211 classés - 18e/38 en H50

                     Céline : 04:20:22 - 134e    - 3e/9 en SENF = PODIUM !!

Bravo, ma Céline !!
                                    
 


 

2 commentaires:

Florence PECHON a dit…

chouette compte rendu, comme d'hab! Et oui, pour moi ce fut un vrai challenge... mais je recommencerai!

Anonyme a dit…

Merci pour ce beau récit qui me fait plaisir à lire.
Je fais tout mon possible pour que ce trail soit un défit pour certain tout en restant à la limite. En 2014, on la repoussera encore un peu ...
greg (organisateur).