+ noël

Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"
Note :si des pages pop-up indésirables s'ouvrent, c'est totalement indépendant de ma volonté.
Activez le blocage pop-up de votre navigateur.

vendredi 17 janvier 2014

• Trévire Night Trail (TNT)


www.treviretrailclub.be

Vendredi 10 janvier 2014

15 km - 400m D+
30 km - 730m D+



Le TNT, de la dynamite ? Nul doute au vu de l’explosion du nombre de coureurs intéressés par ce concept de course nocturne.

« Y aura-t-il de la boue ? » « Les conditions seront-elles difficiles ?», telles sont bizarrement les inquiétudes de « fous » noctambules, non pas qu’ils craignent ces conditions, mais plutôt qu’elles ne soient pas présentes !

Dès 17h, à l’ouverture du secrétariat, les voitures affluent de toutes parts, de Wallonie, de Flandre, des Pays-Bas, du Luxembourg, de la Lorraine Française, la région parisienne, l’Alsace et la Champagne. Toute l’infrastructure est en place, dans un nouveau décor et un espace plus grand et convivial, grâce au partenariat avec  l’Institut Technique de Pierrard. Un nouveau balisage est mis en place ; les parcours vérifiés et adaptés, même en dernière minute (la veille au soir)  suite à des petits soucis d’abatages et débardages dans le massif et changements de chemins imposés. Si le chiffre de 900 coureurs a été annoncé (il s’agit du total brut des préinscriptions et des inscriptions du jour), 770 coureurs sont finalement prêts à en découdre dans nos forêts gaumaises, nombre déjà bien impressionnant.
La météo est devenue clémente, mais suite aux nombreuses averses de la veille, nous pouvons garantir la boue et les conditions difficiles tant attendues…
19h30. 245 coureurs se pressent derrière l’arche pour le premier départ, celui des 30 km. Cela se bouscule aux premiers rangs, doigt sur le chrono. Quelques belles pointures du trail sont présentes et ça va « gazer ». Avec seulement quelques petites minutes de retard et les dernières consignes, le peloton est chauffé et le décompte lancé. Cela part vite devant, sous les nombreux applaudissements et encouragements des accompagnants et des coureurs du 15 km déjà présents. En queue de peloton, c’est plus décontracté.
A gauche, en bleu, Sylvain Bazin

20h30. 1h plus tard, regroupement au même endroit et mêmes conditions pour la deuxième salve, celle des 15 km, avec pas moins de 520 partants. Cela donne un impressionnant ballet de frontales, sans discontinuer, jusqu’à la première montée de la prairie, où le peloton commence à s’étirer.


A peine le temps de reconfigurer les lieux pour les arrivées, que déjà les premières loupiotes sont en vue. Fausse alerte, il s’agit de nos 3 ouvreurs, qui ont été amenés à rebaliser 2 sections (dont une de 1 km) sauvagement  délestées de tout repères. 

Mais il ne faut que quelques minutes pour apercevoir cette fois les premiers arrivés du 15 km, foulant en triomphe la majestueuse traversée du plan d’eau menant à l’arche de la délivrance. Sébastien VERRIER, leader des pompiers de Reims, s’impose en seulement 01h13’29 ; Benoît PONSART  ne lui concédant qu’un peu plus de 3 min, suivi de près par Pascal BERGER (10 sec). Voilà pour le podium des hommes. Côté dames, Anaïs OREINS s’imposera, 15min après le premier pointage, avec 12’ d’avance sur Vinciane MULPAS, talonnée (17 sec) par Malgorzata MARCISZEWSKA.

Sébastien VERRIER

 Entre ces deux tirs groupés, se glissent, plus tôt qu’attendus, les vainqueurs du 30km : Benoît MARCOLINI s’empare de la première marche du podium en 02h21’27, Olivier LEFEBVRE prend la deuxième place 2’40 plus tard, suivi de près par Manuel HERREN (1’) pour la troisième marche. Il faudra attendre une cinquantaine de minutes pour applaudir la première dame de la longue distance, soit en 03h12’ pour Fanny HUBAUX. Tir relativement groupé également puisque Anne PANICHI arrive seulement 4’ plus tard, et Isabelle WASMES ne concédant que 2’30.

Saluons également les quelques belles places en haut de classement de coureurs locaux : KAUTEN Ch, SEMES S, BODEUX J-L, LIBOIS D. sur le 15km, THERER B, HENROTTE S, CLAUSSE Ch, DAUNE S. sur le 30km (pour ne citer qu’eux…), qui ne déméritent pas à se frotter à de plus grosses pointures sur nos terres.

Les arrivées s’échelonneront ainsi toute la soirée, sous le porche, tandis que l’ambiance est bon enfant dans la salle à l’étage, qui se remplit peu à peu au fil des arrivées. Même si le dernier effort à fournir est la montée de la volée d’escaliers menant au ravitaillement d’après course. Et c’est là également que tout un chacun pouvait se procurer le roman (La course de lumière) et rencontrer  notre ami Alain BUSTIN. Egalement le bel ouvrage de Sylvain BAZIN (Pélerin Express, les chemins de Compostelle en courant), venu découvrir nos forêts enchantées (28e en 02h46’), et dont il parlera avec enchantement dans Trail Endurance Mag!

La remise des prix a lieu vers 23h15, devant une salle quasi comble, remerciant les 3 premiers hommes et dames de chaque course, par un lot de produits du terroir. Mais si les premiers bien méritants sont salués, la soirée est loin d’être finie, car nous n’en délaissons pas pour autant les autres concurrents, et surtout pas les derniers qui vont être accueillis comme il se doit par une salle « chauffée » à l’avance. Pour le 15 km, ce sera Céline RANS, un peu après minuit, après 03h38’ d’efforts, accompagnée et encouragée tout le long par notre serre-file Céline BERKES qui lui remettra, après le dernier effort pour monter sur le podium, son prix de consolation bien mérité.  



 Il nous faudra encore attendre 01h30 pour accueillir comme il se doit le tout dernier concurrent de cette 2e édition du TNT, Vincent SAINTVITEUX, accompagné également par notre serre-file Fred LEQUEUX pendant 06h09’, chaleureusement applaudi et récompensé également.

Ont également été récompensés, le junior de l’épreuve, 2 distances confondues, à savoir CHANTEUX Baptiste, 15 ans  (15 km en 02h12’32) et le senior Jean-François LEDENT,  70 ans (pile ce jour-là) (15 km en 03h33’46).

Pour la petite histoire, Céline RANS, marcheuse habituelle, courait pour la première fois ( !) et sur un 15 km et première expérience de nuit. Quant à Vincent SAINTVITEUX, greffé de la cheville il y a 2 ans, il se testait pour la première fois également sur une longue distance. C’est une véritable performance de courage qu’ils nous ont démontrée.

Avec seulement quelques abandons (une dizaine sur chaque distance) et à peine quelques petites écorchures (la Croix-Rouge s’est un peu ennuyée, à notre grand soulagement…), on peut dire que cette édition 2014 fut un grand succès !





 A en croire tous les commentaires élogieux, la petite équipe des Trévires n’a que peu de choses à améliorer pour vous donner rendez-vous pour une troisième édition, au même endroit le vendredi 09 janvier 2015 !
Pour que cette nuit soit plus belle que vos jours !!

Merci à nos partenaires et sponsors. Un merci tout particulier à l’équipe de photographes de Planète Multimédia emmenée par Dominique LINEL, dans des conditions pas faciles.



Résultat :un beau succès de foule et d'organisation !!


Aucun commentaire: