+ noël

Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"
Note :si des pages pop-up indésirables s'ouvrent, c'est totalement indépendant de ma volonté.
Activez le blocage pop-up de votre navigateur.

mercredi 11 mai 2016

▪ Trail des Mineurs, Halanzy (B)


http://traildesmineurs.wix.com/halanzy/

Samedi 07 mai 2016

23 km - 650mD+


C'était, en principe, une période de repos après 3 week-end d'affilée (voir épisodes précédents Hollange - Luxembourg - St-Dié des Vosges).

Mais voilà, c'était bien tentant pour plusieurs raisons : d'abord le soleil et la chaleur - ENFIN !!- de retour, c'est à 2 pas de la maison (15 km), et c'est un massif forestier au patrimoine industriel passé intéressant à découvrir ( sidérurgie et mines de fer).

J'y vais juste pour me faire plaisir, découvrir, sans aucune prétention ni objectif.

Il fait pas loin de 25°, cela change des 3° des Vosges 2 semaines plus tôt :-))))

De prime abord, on sent une organisation déjà bien au point, pour une première édition : infrastructures correctes et conséquentes, personnel nombreux, fléchage ....



J'y rencontre évidemment plein de connaissances, joggeurs des Allures Libres de Gaume et autres trailers locaux confirmés ou pas. Locaux, qui me décrivent un peu le parcours, terrain de jeu de leurs sorties régulières. Je retiens surtout une belle côte et des escaliers assez vite dans les premiers km. Je prends donc la décision de partir relativement bien à l'avant, afin de ne pas me trouver bloquer dans d'éventuels, mais prévisibles bouchons, car les 2 parcours (23 et 9 km) partent en même temps vers ces passages, soit quelques 480 coureurs tout de même!

Départ à 17h. D'abord un peu de route pour sortir du village, direction la cuesta qui nous sépare de la France (eh oui, la frontière est à peine à quelques centaines de mètres). Passage au-dessus du chemin de fer ( je suis amené à passer justement sous ce pont de par mon boulot....), et nous arrivons assez rapidement à l'entrée du bois.

Collé, à l'arche, difficile pour la photo....
... ou alors, vers l'arrière. Ah, c'est là qu'ils sont tous :-)



 Nous atteignons assez vite la première difficulté, suivie de la fameuse belle côte. Effectivement, c'est déjà un beau dénivelé de pris.


 Hop, un peu de relance sur de petits sentiers. Et voilà ces fameux escaliers, en bois : une belle volée en plusieurs parties. Et ça passe bien, nous ne sommes pas trop nombreux. Ben oui, au fait, je suis donc dans l'avant du peloton, alors! Bon, pas trop s'emballer tout de même, mais comme je me sens bien, je décide de garder cette allure le plus longtemps possible.




Ensuite, c'est un enchaînement de sentiers, petits chemins tortueux agréables.


Premier ravitaillement. Je suis un peu dans mes pensées, c'est un passage à plat sans difficulté particulière, et boum, c'est la gamelle !! Une bête petite souche qui me fait un croche-pied....Je m'étale de tout mon long, des bénévoles se précipitent, je me relève de suite et repars sans faire l' "état des lieux". Je ressens une gêne au genoux droit qui effectivement est en sang. Mais cela ne m'empêche pas de reprendre mon rythme. Tant que c'est "chaud", ça va ... Je m'assure plutôt que mon matériel m'ait bien suivi, surtout l'appareil photo :-))
Immortalisée, la chute  ! c'est malin, hein :-))

Les km suivants sont tout en forêt, sur chemins changeants, vallonnés mais pas trop, c'est très gai. L'une ou l'autre descente pas très longue où je me défoule avec plaisir. Les jambes sont bonnes, ça déroule bien.



Un peu plus de 10 km de faits. Nous redescendons la cuesta, sortons du bois pour gagner la périphérie du village suivant (Musson) le long des prairies, jusqu'au raz de la voie ferrée, pour amorcer une boucle et remonter vers la forêt. Cette partie est nettement moins agréable, tout comme le chemin de la montée en asphalte abimé et chemin très caillouteux. Là, je marche un peu, histoire de souffler quelque peu.


Bouhhh, ça c'est moins gai ..:-(
S'ensuit un beau passage près d'entrée de mines, en lacets et belles relances.





La partie suivante est moins variée et plus monotone, sur des chemins plus larges et plus longs. J'accuse un peu le coup, mais comme les km diminuent bien, je résiste et m'oblige à tenir mon rythme.
Dernier ravitaillement, j'en profite pour bien m'hydrater et me rafraîchir. Puis un passage un peu longuet en faux plat montant. J'y marche par épisodes relativement courts et relance dès que je peux.



Pouf, pouf .... faut bien souffler un peu, là !


A une bifurcation, un signaleur m'indique : "34, Monsieur, c'est très bien, allez". Serait-ce ma place ? Cela me motive. Un petit groupe de 3 me rattrapent, juste avant d'aborder un très beau passage en single serré au travers de la végétation. Impossible de me doubler, il reste 3 km. J'essaie de les contenir, mais dès que nous rejoignons le grand chemin en descente, ils me passent. Mince, 3 places de perdues ! J'accroche, mais nous avons le même rythme.


Nous arrivons sur la petite route, et le pont du départ. Plus que quelques centaines de mètres, mais impossible d'accélérer, je suis à stock ! Et bien, cela finira comme ça, c'est déjà très bien, je pense :-)
Bon, allez, c'est la dernière :-))

Ne pas se prendre les pieds dans les barrières .....ce serait bête !!

A peine arrivé, qu'une bonne bière fraîche m'est tendue ..... Quel bonheur !

Un peu de récup, afin de finir de dégouliner toute cette sueur procurée par cet effort non prémédité, et cette chaleur bienveillante (pour moi en tout cas)!
Une douche réparatrice, et petit passage par les infirmiers de service pour soigner ce genou qui après coup devient un peu douloureux. Une sacrée belle écorchure, et plusieurs éraflures dont je n'avais pas pris conscience.

Tout cela ne m'empêchera pas d'assister au concert d'un groupe local, de bonne facture comme on dit, "Not So Gentlemen" (Deep Purple, Matmatah, Green Day et bien d'autres) mettant une belle ambiance.

Pour une première édition, c'est déjà une belle réussite.
Personnellement, si la deuxième partie du parcours était du style de la première, ce serait un régal!!

Résultat : 02:16:30 - 36e/168 classés


2 commentaires:

Yanne Schommer a dit…

bonjour, cela fait un bout de temps que je recherche l'entrée de la mine de halanzy, pouvais vous m'aider svp

RONGVAUX Bernard a dit…

Bonjour,
cela n'est pas de mon ressort. Il faudrait s'adresser au syndicat d'initiative local. désolé....