+ noël

Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"
Note :si des pages pop-up indésirables s'ouvrent, c'est totalement indépendant de ma volonté.
Activez le blocage pop-up de votre navigateur.

samedi 17 janvier 2009

• Entraînement "trail", 10 janvier 2009.


( l'album photo complet : http://picasaweb.google.be/sportifsurletard/MullerthalJan2009#)


Et voilà, comme promis en décembre, j'emmène une petite équipe de "trailers" (6 volontaires) dans les fabuleux contre-forts du Müllerthal, en "Petite Suisse" luxembourgeoise.

Départ à 09h30 d'Echternach pour un périple de 33 km. Il fait un froid de canard (env -8°C), avec un soleil magnifique et un ciel bleu d'azur. Pas de vent.

Quelques km sront bien nécessaires afin de se "mettre à température" et se réchauffer les mains. Et le dénivelé qui se présente d'attaque fera le nécessaire.

Ce n'est qu'après 6h de parcours, avec quelques pauses de plusieurs minutes et un petit quart d'heure de pause déjeuner, que nous bouclerons la quasi totalité du parcours proposé, soit environ 31 km sur les 33. Pas un moment de répit, ça monte ou descend sans arrêt, pas 10 m de plat. Le tout dans un décor de rochers, forêt, ruisseaux et cascades (gelés évidemment) de toute beauté. Sentiers bucoliques, escaliers, points de vue, passage étroits et même souterrain (80 m à la lampe frontale).


Si les derniers km ont été tirés à l' "arraché" pour certains, ils ne regrettèrent pas le déplacement. Un décor époustouflant !!! Que du bonheur !!!


Aucun commentaire: