+ noël

Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"
Note :si des pages pop-up indésirables s'ouvrent, c'est totalement indépendant de ma volonté.
Activez le blocage pop-up de votre navigateur.

jeudi 27 juin 2013

• Au Fil du Bocq : Trail Des Sauvages


http://www.bailrun.net


Samedi 20 avril 2013

33 km - 1000m D+

"Un parcours « assez exigeant » et « très technique »"
                                                   Manche du challenge DELHALLE


J'avais toujours dit qu'un jour je ferais LA TDS (Trace des Ducs de Savoie, Mont-Blanc), et jusqu'à défaut à ce jour, je vais me contenter de découvrir LE TDS, le Trail Des Sauvages !! L'approche est différente, les terrains de jeux aussi....quoique...je fus bien surpris !! Nos Ardennes belges regorgent d'endroits à découvrir !!
Je connais la vallée du Bocq de renommée pour sa beauté touristique, mais ne l'ai jamais découverte. C'est ici une belle occasion...

Déjà, nous arrivons, Céline et moi, bien fatigués et pas vraiment en conditions pour aborder ce style de parcours. Encore fatigués ?? Il faut dire que nous avons déménagé un peu dans l'urgence juste les jours qui précèdent, avec un boulot énorme en très peu de temps, donc pas vraiment le repos nécessaire...
Nous retrouvons sur place une belle équipe de Trévires, avec pas moins de 13 valeureux trailers et traileuses, dont certaines abordaient leur première longue distance.


A quelques minutes du départ, pas vraiment d'excitation, le gros de peloton profite du beau soleil (mais température fraîche) qui nous manque énormémént !! Et le départ se fait en extrême douceur...


Les premiers km se font d'abord sur route, ensuite sur petits chemins, pour atteindre la fameuse vallée du Bocq et son chemin de fer touristique, que nous allons longer à plusieurs reprises. Qui dit vallée, dit évidemment dénivelé, avec viaducs et tunnels ferroviaires.



La première grosse difficulté crée un petit bouchon, car le chemin se rétrécit fortement, avec escalier et rampe, chacun son tour !! Un bel endroit avec le petit ruisseau en cascade.

Plus loin, c'est un énorme fossé qui coince, car il y a un blessé dans le fond. Un peu dommage, car c'est un beau passage technique mais agréable, où il "suffit" de se laisser plonger dans le trou pour remonter ensuite sur sa lancée. Mais ce sera donc plus calme, avec des "vannes" à la clé, ça papotte gentiment dans le peloton !!


Ca relance sur d'agréables sentiers, petite rivière, et ....une belle montée en lacets, étonnant en cet endroit, dans un cadre sauvage !! Mais vraiment plaisant et donnant un petit air de montagne.



J'ai pris les devants sur ma compagne, insidieusement, en me faisant plaisir sur ces belles portions. Mais cela va-t-il durer longtemps...?
Ensuite, nous retrouvons notre chemin...de fer, et ses ouvrages d'art qui donnent un air d'excursion à notre périple. Quelques km plus roulants, sur de petites traces, jusqu'au ravitaillement.


Nous entamons alors la traversée du tunnel (ce n'est pas une image, mais bien réel...) pour se trouver confronté à ...la montagne (bon, il faut relativiser, mais pour notre petit pays, c'en est une )!! Une longue et raide montée en lacets comme je les aime...Un vrai régal ! Et ce ne sera pas la dernière..S'ensuivent, évidemment, de belles descentes techniques.






22e km, ravitaillement. Depuis environ 2 km, je commence à traîner un peu la patte. J'accompagne David qui s'est fait un claquage et va en rester là.

Mes forces se dissipent et la fatigue reprend le dessus. Je récupère un peu et repars en marchant....La finale sera dure, je le sais. Mais je me suis régalé jusqu'ici, c'est déjà ça de pris.
Je rattrappe Françoise et Patrick. Patrick est à l'extrême limite avec des crampes douloureuses.

Encore quelques passages techniques... Au détour d'un beau chemin, nous traversons une belle propriété où se déroule un mariage. J'en profite pour me reposer, profiter du soleil et attendre Céline.


Au bout d'un gros quart d'heure, toujours rien. Finalement, c'est Stéphanie qui me signale en passant que Céline a abandonné au ravitaillement et rentre avec David. Je repars alors en trottinant. Je terminerai mon parcours ainsi, en alternance de marche et course et profitant du paysage.
Une dernière grimpette me donnera satisfaction sur un parcours inattendu et vraiment surprenant, dans une vallée très accueillante.



Parcours vraiment étonnant, à refaire avec un bon entraînement et en possesssion de tous ses moyens !!

Résultat : 4:26:24 - 301e/383
Céline : abandon au 22e km


Côté Trévires : seuls 2 abandons sont à comptabiliser, tous les autres ayant terminés, chacun à son niveau.


3 commentaires:

Anonyme a dit…

Bernard,

Merci pour ce beau reportage sur notre TDS, avec de très belles photos.
J'espère que ça donnera envie à tous ceux qui ont préféré préserver leurs forces pour La Bouillonnante.

Un Sauvage

RONGVAUX Bernard a dit…

Cher "Sauvage" :-)
Merci pour ton comm'.
C'est bien le but de ce blog, et cela a déjà fait des émules !!
Au plaisir de se revoir sur ce beau et sélectif parcours !!
Bernard

Anonyme a dit…

Salut Bernard, on te réserve une place pour le TdS 2015 qui sera encore plus ...sauvage... avec un HV au Km22. D'ici là, au plaisir de te revoir au TNT.

Patrick