+ noël

Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"
Note :si des pages pop-up indésirables s'ouvrent, c'est totalement indépendant de ma volonté.
Activez le blocage pop-up de votre navigateur.

jeudi 26 septembre 2013

• L'Infernal des Vosges


http://www.linfernal.com
 


Dimanche 08 septembre 2013

                                               30 km - 1000 m D+

                     




Nous avions prévu ce petit déplacement dans les Vosges, en accompagnement d’autres membres de notre club ( les Trévires) inscrits sur le 72 (3) et le 30 km (6).  Pour nous, ce sera « simplement » le 30, ce sera déjà très bien, en décrassage des 80 de l’UT4M deux semaines plus tôt.
2 semaines sans courir (ben oui, boulot, travaux à la maison, y’a pas que la course dans la vie…), j’avais hâte de me dégourdir quelque peu les gambettes.
Arrivés en début de soirée, nous débutons notre week-end par le départ du long, le 160 km, le vendredi à minuit. Une belle et chaude ambiance sous une nuit étoilée pour les 150 partants.








 Samedi, visite des installations et découverte d’une partie du fameux parcours RUN dont on m’a tant parlé. Impressionnant !!




                                      

 On en profite pour retirer nos dossards et retrouver le reste de l’équipe.



Le soir, c’est évidemment le départ de ce RUN, à 22h, à ne pas louper. Malheureusement, le temps se dégrade (décidément, les orages nous poursuivent là où on va ….) et cette course va se dérouler sous de beaux orages bien humide et bien éclairés. Ce qui ne perturbera guère les  nombreux concurrents de cet INFERNAL RUN qui, après quelques centaines de mètres, sont déjà dans de drôles d’état ! C’est dément, mais cela ne me déplairait pas de le tenter un jour…


 Il va être presque 23h quand le premier du 160 est annoncé à l’arrivée. Sous une pluie battante et des tonnerres ( !!)  d’applaudissements, le héros du jour franchit la ligne d’arrivée après un peu moins de 24h de course. Chapeau !! Cette superbe ambiance donne des frissons. 
 Mais il est temps d’aller se coucher, car demain c’est notre tour. Et pendant notre repos, ce sont les 72 qui démarrent à 3h du mat, avec une petite accalmie côté météo, mais qui sera de courte durée, car le reste de la nuit va être copieusement arrosée.


Dimanche 9h30, c’est notre tour. Sous un ciel menaçant, mais qui restera clément, nous épargnant de toute goutte d’eau.   


Départ prudent en queue de peloton, le temps de bien échauffer la mécanique. Puis, comme les jambes sont bonnes, je relance un peu plus… Et finalement, je ferai une belle course, bien mieux qu’espéré. Rien de particulier à relater, un parcours relativement roulant, mises à part les 3 ou 4 belles côtes, mais sans plus. Je comptais sur un parcours plus « montagneux » et plus technique. Je me régale dans les 2 premières descentes, en doublant à qui mieux-mieux, jusqu’au moment où mon pied gauche se tord violemment et me fait craindre une belle entorse. Mais plus de peur que de mal, à peine le temps de ralentir (lever le pied, quoi !), tester la pose pendant une centaine de mètres, pour me sentir rassuré et repartir de plus belle.  Je tiendrai mon rythme soutenu jusqu’au bout, les 2 ravitaillements  éclair (3 minutes), et l’arrivée qui se pointe, avec les Pom-Pom girl en prime,  un peu après 3h de course. Céline m’emboîte le pas 10 petites minutes derrière.  Une belle satisfaction et une bonne récupération après notre périple grenoblois.




Résultat : 3:16:23 171e /320 classés
  Céline :   3:26:21 209e /320 classés

Un bon week-end  aussi pour les Trévires qui terminent tous leur course. Et une amie qui s’empare de la deuxième place dame sur le 160 !! Bravo Isa !
Côté organisation, ambiance, accueil : c’est  INFERNAL  TOP !!






Aucun commentaire: