+ noël

Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"
Note :si des pages pop-up indésirables s'ouvrent, c'est totalement indépendant de ma volonté.
Activez le blocage pop-up de votre navigateur.

vendredi 22 mai 2015

• Trail de La Lesse, Daverdisse (B)


http://www.traildelalesse.be/

Dimanche 17 mai 2015

35 km - 1404m D+

Du vrai plaisir, un bon moment de doute et une finale en déconfiture, voilà le cocktail de "La Lesse" !

Ma bonne course à Bouillon fin avril m'a réconforté dans mon début de saison. Même si entretemps je n'ai que très peu peaufiné mon entraînement, pour ma troisième participation ici, je décide de me tester et de partir plus vite qu'à mon habitude. Déjà pour éviter les éventuels bouchons aux premières difficultés, ensuite pour voir jusqu'où je pourrai tenir à ce rythme.

Je me place dans le premier tiers, et le départ, en descente, se fait effectivement assez rapide. Mon petit échauffement d'avant-course porte ses fruits, je suis plus rapidement dans le coup. Et ça vole à du 11 km/h de moyenne sans forcer.
Le parcours est très gai, varié, vallonné à souhait et les descentes sont un vrai régal. Je me contiens dans les montées afin de ne pas trop me griller, et me défoule dans les descentes techniques "à travers tout". Les portions roulantes sont relativement courtes, ce qui m'arrange plutôt.
Comme ça "roule" bien, je décide, exceptionnellement, de ne pas prendre de photos et de me concentrer sur ma gestion de course. Sachant que chaque photo provoque un petit stress (ne pas bloquer les autres concurrents, ne pas se tromper, ne pas trébucher...) et quelques secondes de perdues, sans compter la relance. Mais c'est un choix....
(Des photos du parcours sont visibles dans mon CR de 2013)

Ravitaillement prévu au 17e km, il sera en fait au 20e. A ce moment, ma moyenne est encore de 10,5km/h., malgré le dénivelé avalé et les passages à gué suivis à chaque fois de belles montées.

Je tiendrai ainsi jusqu'au 25e environ.  Je me doutais bien que je n'irais pas jusqu'au bout à ce rythme là, je voulais juste savoir jusqu'où j'irais...Quelques alertes crampes m'obligent à lever le pied. Ce sera alors environ 5 km de doutes, à gérer au mieux mes muscles bien sollicités.
Et les 5 derniers km seront fait de galères: crampes, et trottinements. Tout en ayant encore la possibilité de me régaler dans les dernières descentes. Le passage du dernier gué, et surtout la montée qui suit, me sera très pénible. Mes bâtons soigneusement planqués dans mon sac me seront alors d'un grand secours. Et surtout pour se farcir le dernier "mur" à quelques encablures de l'arrivée.

Mais pas de regrets, c'était mon choix personnel.
A défaut de pouvoir m'entraîner d'avantage, je reverrai donc ma vitesse globale à la baisse, puisque cela me réussi beaucoup mieux, surtout sur les longs trails. Faut se faire une raison ;-)
Magnésium et entraînement ne seraient pas superflus .....

Finalement, je me retrouve malgré tout à mi-classement, comme bien souvent, ce n'est pas si mal.

Résultat : 04:44:28 - 101e/197
Céline : 04:27:34 - 71e 


Aucun commentaire: