+ noël

Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"
Note :si des pages pop-up indésirables s'ouvrent, c'est totalement indépendant de ma volonté.
Activez le blocage pop-up de votre navigateur.

mercredi 14 décembre 2011

• Marathon de FLORENCE (It)


http://www.firenzemarathon.it

27 novembre 2011

Deuxième test sur marathon pour Céline, après sa première expérience à Paris en avril dernier. Trop de monde, elle n'avait pas apprécié à sa juste mesure. Notre sélection se porta sur FLORENCE, plus accessible avec 10.000 partants et son profil quasi plat. Et puis, un peu de soleil et chaleur (toute relative...) en novembre, ça ne peut pas faire de tort.
Mais ses douleurs persistantes à la jambe et un manque de souffle lui permettront-elles de rallier l'arrivée ?? Tel est le doute qui la poursuit depuis quelque temps...
Quant à moi, un genou gauche légèrement douloureux, et un flagrant manque de préparation spécifique, ne me permettent pas de risquer un temps (tout relatif, lui aussi ...!!).
Nous serons donc sage, je serai "coach accompagnateur"...

Nous partons à une petite équipe représentative de notre club local, le Habay Runners Club, soit 10 joyeux lurons et luronnes.

Arrivés le samedi sous un beau soleil, température fraîche mais agréable. Retrait des dossards, visite imposée du village marathon, car la table des t-shirts est tout au bout du dédale des tables devant lesquelles nous devons obligatoiremment passer, pour faire demi-tour pour trouver la sortie !! Rhaaaaaaa!! Mais nous sommes déjà repérés sur l'écran géant....par la puce cachée dans l'enveloppe :-)) Présentation des meneurs d'allure sur le podium d'animation...
déjà quelques BEL de repérés...


Petite visite de la ville (pas trop longue), petite restauration, et hop...au lit !

Dimanche. Levés de bonne heure pour le petit déj, car départ à 09h15 ! Bon, nous sommes à un petit 1/4 d'heure, donc "y a pas l'feu" ! A un point tel que nous devrons courir un peu quand même pour déposer nos sacs (bon, ils sont où ces camions ??), faire la photo de groupe (bon, il est où, Didier ??), et arriver à temps dans les boxes de départ (bon, elle est où, cette entrée ??) ...Mais cool, no stress !! Objectif : rallier l'arrivée sans trop de bobos...
Objectif ??


Départ sous le soleil, environ 12°. Le peloton s'étire relativement vite et nous permet de courir "dégagés", sans se bousculer. Les quelques premiers km dans la vieille ville sont assez intéressants (côté décor, je parle...),
En fait, on doit se servir en passant ...??

puis nous passons par de plus grands boulevards pour arriver à l'entrée du parc de l'hyppodrome. Passage en croisement, ce que nous n'apprécions guère, mais permet de se rendre compte de la foulée des premiers : impresionnant !
une "belle" foulée aussi !!


Partis derrière le ballon des 04:45, que nous avons rapidement dépassé, nous ferons une bouchée de pain du 04:30 quelques km plus loin.
10e km, Céline est déjà sous la douleur et pense à abandonner vers le 15e (dans sa tête). Ensuite, le parcours est assez monotone jusqu'au 35e km au moins. Ce qui ne facilite pas les choses. Néanmoins, Céline s'accroche, à coups de remontant anti-douleur et du coach ! Coach qui, lui, ne ressent quasi rien au niveau du genou, ce qui est plutôt rassurant.
Quelques animations, encouragements, quelques t-shirts qui font sourire...
Ravitaillement...avec le sourire !


Passage à la mi-course : 02:15:55

Au 24e km, nous passons à la hauteur d'un pont enjambant le chemin de fer, soit une belle "bosse", que nous allons donc devoir passer un peu plus loin, c'est-à-dire vers le ... 32e km ! Entre les deux, ce sera long et monotone....
Et en marchant, comme les autres, ben tiens !!


Après plusieurs hésitations d'abandon, Céline est toujours en course, et une fois le 35e passé, "on n'abandonne plus ici" !
C'est de nouveau la vielle ville et donc plus animé et plus joli, cela change les idées et penser à autre chose permet de mieux gérer la difficulté. Les virages s'enchaînent rue après rue...On approche du lieu de ...départ, on aperçoit les camions avec nos sacs..., mais on n'y est pas encore. Il nous faudra encore pas mal de petites rues, Piazza delle Republica, un pont, puis un autre (le célèbre Ponte Vecchio),
Un des quelques passages "prestigieux"...

encore quelques virages,le panneau du 42, la petite Piazza St Croce, et ...l'arche d'arrivée !!!

C'est la délivrance pour ma courageuse Céline, après 04:39:50 de course !!
Un peu de déception pour le temps, mais quel bonheur d'être arrivée au bout dans de telles conditions !! En récupérant quelque peu, nous attendons patiemment le dernier de notre groupe : Allez Michel !!

Ah oui, en ce qui me concerne, "my coach", et bien j'ai suivi le mouvement et mon genou ne m'a pas posé de problèmes. Mais toujours bien content d'arriver au bout !

Céline n'y ayant pas pris de réel plaisir, elle pense ne pas être faite pour le marathon "route", les prochaines courses seront "trail - nature", c'est sûr !! Cela m'arrange bien ...:-)

Résultat :
- BERKES Céline : 04:39:50 - 6144e
- RONGVAUX Bernard : 04:39:50 - 6143e

Le meilleur de notre groupe : 03:49:10 - 3245e
Le dernier de notre groupe : 05:17:53 - 6770e

Petite récupération, retour à l'hôtel. Un peu de repos avant d'entamer une petite visite guidée et de prendre un bon verre bien mérité (un, évidemment, vous me connaissez, n'est-ce-pas....!)

Le lendemain, visite de la ville et de ses édifices les plus prestigieux. Je vous fait partager quelques clichés...


El DUOMO, la 4e plus grande cathédrale au monde, entièrement recouverte de marbre !

Piazza delle Signoria, un des rendez-vous de la vie florentine

le célèbre "David" de Michel Ange

le pont le plus célèbre de Florence : Ponte Vecchio

une ruelle typique...

le plus petit magasin de la ville (du monde ??)

Palazzo PITTI

Aucun commentaire: