+ noël

Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"
Note :si des pages pop-up indésirables s'ouvrent, c'est totalement indépendant de ma volonté.
Activez le blocage pop-up de votre navigateur.

jeudi 20 février 2014

• Karrim'HOC, raid orientation


http://www.karrimhoc.be

Samedi 01 et Dimanche 02  février 2014

                      13 km, 5hmax par jour - parcours technique


J'avais un peu délaissé l'orientation depuis une paire d'années, faute de temps. C'est Céline qui a émis l'idée de se lancer, histoire de changer un peu d'activité. Je me suis donc mis à réviser la lecture de carte IOF et refaire un entraînement avec mes amis du BABA club (http://www.baba-raid.be) afin d'assurer le coup. Entraînement qui fut positif et rassurant.

Ce n'est qu'une semaine avant la course qu'on est mis au courant de l'endroit du rendez-vous : cette année, ce sera à NISMES, dans la région de Couvin, tout près de la frontière française.

Le raid se déroule sur 2 jours, avec logement dans un centre de vacances. Le règlement prévoit que nous portions notre bagage (matériel obligatoire, vêtements de rechange, nécessaire de toilette, chaussures de rechange, nourriture, eau). Nos sacs sont donc bien chargés, malgré notre équipement le plus minimaliste possible.


Samedi.
Le trajet, tôt le matin, se déroule sous une pluie battante. Ce qui n'est pas pour me réjouir, car si courir sous la pluie ne me perturbe pas tant que ça, par contre la lecture de carte est plus problématique. 2 petites heures de route. Retrait de nos cartes et feuilles de pointage, validation de nos cartons, nous sommes parés.
Rapidement, nous arrivons à l'heure de départ (10h30) de la longue distance (20 km) où nous allons encourager quelques connaissances...


30 min plus tard, ce sera la moyenne distance (16 km). Il nous reste du temps pour achever notre préparation, manger un petit bout, et surtout prendre connaissance des recommandations de pointage et repérage des balises. Car pour cette édition (la 30e !!) un nouveau système de définition des postes est édité : finie la carte complète en noir et blanc (les pros s'en contentaient pour toute la durée de la course et gagnaient ainsi le temps passé au recopiage sur carte couleur).  Seuls des extraits de carte en NB indiquent la position des postes qu'il faut impérativement reporter sur la carte complète afin de déterminer le meilleur cheminement (vous suivez ?.....ah, bien !).

carte IOF, très différent de l'IGN

pour bien tout comprendre .....!


11h30 : c'est notre tour. Départ en masse, quelques centaines de mètres de liaison nous amènent au départ réel (le triangle sur la carte) où nous recevons les définitions et emplacements des 26 postes à trouver et à pointer.


les définitions des postes. Simple, non ?
Le but du "jeu" est de pointer TOUTES les balises dans le temps imparti (05h). Une seule balise loupée et c'est l'élimination; hors délai, ce sont des pénalités en temps.
J'explique rapidement la technique à Céline, je reporte 4 ou 5 postes, en prenant bien garde de ne pas se tromper, et nous nous élançons.
Mais vu le nombre important d'équipes (77 !!), seuls les premiers font véritablement de l'orientation, car derrière c'est quasi en file indienne que nous nous rendons à chaque poste ! Ce qui n'est pas très amusant, ce n'est pas de la vraie orientation. Comme il ne nous est pas possible de doubler tout le monde, finalement, après plusieurs postes, je décide de prendre un autre itinéraire afin de faire réellement de l'orientation. Et tout de suite, cela devient plus intéressant.

pointage du carton au poignet à l'aide de la pince à picots


Même si en arrivant à proximité d'un poste, le doute n'est plus permis, vu la trace déjà bien marquée par nos prédécesseurs... Tous les 3-4 postes, nous reportons les suivants sur notre carte. Les distances entre postes ne sont pas très importantes, c'est le terrain qui fait la difficulté : très humide,  dénivelé important, descente très technique sur terrain instable, rochers, trous, falaises; bref, de quoi ne pas s'ennuyer et bien choisir son itinéraire.


"Vous allez évoluer sur du terrain karstique" avait prévenu l'organisateur. Et bien nous découvrons ce que c'est réellement...!! C'est du terrain "pourri", des roches friables et très instables, beaucoup de mousse, des branches et petits arbres morts et cassants, quelques passages limites dangereux.
  • (Karstique = Région de formation calcaire caractérisée par la prépondérance du drainage souterrain et par le développement d'une topographie originale due à la corrosion de la roche (grottes, gouffres, résurgences, etc.)
Ah, fallait tomber dessus , celle-là !
Si certaines balises sont visibles assez rapidement, d'autres sont bien plus compliquées à dénicher et nécessitent un peu de recherche alentour (ce qu'on appelle dans le jargon d'orienteur "jardiner"). Mais le temps passe vite, pour nous amener tout près des dernières balises de la journée, et aussi tout près du temps limite des 05h de course. Nous forçons un peu la cadence, car il ne nous reste que 3 postes à pointer. Ce sera une finale au sprint pour pointer ... 22 secondes au-delà de la limite, mais avec TOUS les postes en poche !! La bonne surprise du jour, c'est la 1/2h supplémentaire ajoutée, vu la difficulté du terrain. 



OUF !! Première journée bouclée. Des bus nous emmènent au  village de vacances du Domaine de Massembre. Douches, se changer, repas, soirée anniversaire Karrim'Hoc avec concert des "Grass'Mat". Très vite la fatigue se fait sentir et nous ne nous attardons pas...
Résultat 1e journée : 55e sur 65 classés. Nous sommes satisfaits.






Dimanche.
Embarquement des bus dès 07h15 pour la grosse majorité des coureurs, sauf....pour notre parcours, nous avons relâche jusque 09h15. Le premier peloton de chaque course partent en chasse (de 2min en 2min) dans l'ordre du classement de la veille, les autres partent en masse. Le car nous ramène au lieu d'arrivée de la veille, qui sera notre point de départ du jour. Nous allons parcourir la carte dans l'autre sens pour nous faire revenir au départ de la veille, là où sont nos voitures (vous suivez toujours ??...).
  • Pour l'anecdote, en descendant du car, mon sac est introuvable ! En fait, je l'ai déposé dans les soutes d'un car et nous avons embarqué dans l'autre. Mais pas de panique, le chauffeur a eu la présence d'esprit de déposer le sac orphelin au responsable du départ. Ce n'est pas qu'il m'était indispensable, car j'avais sur moi la carte et la boussole, c'est surtout qu'il est obligatoire sinon c'est la disqualification!! Cela aurait été dommage....
Le départ est assez lent, bouchon sur le premier petit sentier qui nous amène au départ réel et à la distribution des définitions de postes. Ah, seulement 22 balises à trouver, mais un rapide coup d'oeil me dit que nous allons déguster du dénivelé... Ne pas se mélanger avec les repères d'hier, car nous utilisons la même carte !
On se débrouille comme on peut pour reporter sur la carte...
Comme la veille, impossible d'échapper aux files indiennes vers les premiers postes. Et il s'avère que certains sont réellement difficiles d'accès, voire dangereux. La prudence s'impose donc, chacun son tour pour pointer les cartons.


Attention, terrain glissant !!
Le soleil est de la partie, et nous découvrons une belle région. Céline y prend goût, je lui explique régulièrement notre façon de procéder. Mais tout ne va pas toujours comme on veut, une erreur d'itinéraire nous fait perdre un peu de temps, mais nous évitons ainsi un gros passage technique. Et je "jardine" un peu sur un endroit que j'aurais pu éviter en lisant bien ma carte. Nous repassons à proximité de certains pointages de la veille, mais vers d'autres balises.


Pas de doute, au vu des traces , c'est par là :-)
Un dédale de rochers, arbres à moitié morts et terrain instable....
Et ben, y'a du monde ....
Sur la fin du parcours, nous sommes plusieurs équipes à la queue-leu-leu, plus réellement besoin de lire la carte (je le fais juste pour le plaisir ...) qui nous amène vers un très beau parc qui marquera la fin de notre périple!





Résultat : nous avons bouclé le tout en 03h52, sur les 5h qui nous étaient allouées. De quoi être très satisfaits !

Le temps de nous changer, déguster un pain-saucisse et une bonne bière; nos résultats ne seront pas connus de suite, tandis que la remise des prix des premiers se termine. Il ne nous reste plus qu'à rentrer vers notre Gaume natale...

Céline a apprécié cette découverte de l'orientation, et compte s'initier d'avantage à la lecture de carte afin de vraiment participer, plutôt que simplement me suivre. Pour ma part, j'ai repris un vrai plaisir à jouer de la boussole! On remettra ça, c'est certain !


Résultat : 54e/62 classés et 77 partants



05:00:22 (sam) - 03:52:35 (dim)  - 08:52:05 (global)


Aucun commentaire: