+ noël

Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"
Note :si des pages pop-up indésirables s'ouvrent, c'est totalement indépendant de ma volonté.
Activez le blocage pop-up de votre navigateur.

lundi 30 mars 2009

• Trail de GOUGNIES - 29 mars 2009

http://www.esem-gougnies.be/

Dimanche 29 mars 2009, 35 km, 3e manche du challenge DELHALLE (http://www.challengedelhalle.be/)



C'est ma première participation à cette course, je découvre donc.

Nous faisons le déplacement à 4 membres de notre club, le Habay Runners Club. Myriam, Jean-Pol, Marie-France et moi-même. Départ à 06h45 de Habay. Nous arrivons environ deux heures avant le départ et les organisateurs semblent peiner à se mettre en route. Il est vrai que nous subissons le changement d'heure. Pour ma part, la nuit fut courte, 4 petites heures de sommeil (mais c'est une autre histoire...).
Ce qui nous laisse largement le temps de nous préparer. Tiens d'autres membres...Salut les gars! Il fait gris, et il pleut encore légèrement. Mais la météo est optimiste, de toute façon, ça ne peut pas être pire que les jours précédents !!
Au vu du profil, il ne fallait pas s'attendre à un dénivelé très conséquent. ce qui fut le cas, mises à part quelques belles "bosses" et longs faux plats. Le plus éprouvant, c'est la boue, fidèle au rendez-vous sur ce circuit, d'après les habitués des lieux.

257 partants sur le grand parcours et 120 sur le petit.

Départ à 10h, pour une première boucle d'environ 8 km, la plus "bosselée", mais aussi la plus belle, avec de très beaux passages en forêt sur de petits sentiers, passage de ruisseaux, fossés. Très technique, ce que j'adore. Mais COOL, pas d'enpressement, pas de folies, tel est mon "ordre du jour". Je suis contraint à un petit arrêt technique pour enlever ma veste coupe-vent (on commence à "être chaud") ainsi qu'un intrus dans ma chaussure (une petite pierre, probablement un vestige du dernier trail...). Et je reprend ma course à mon rythme "de sécurité".



Après un passage à proximité de la ligne d'arrivée, nous continuons vers la 2e boucle, soit 27 km.
Et de la boue, on va y avoir droit. A mon avis, pas loin de 75 % du circuit en sont couverts. Chaussures adaptées et chevilles solides sont un atout non négligeable.

Petit passage en tunnel


Les quelques rares passages "propres" sont parsemés de flaques d'eau ou de pierres, ce qui n'est guère mieux. Pour ma part, j'aime ces conditions difficiles et "tirer" tout droit dans les flaques et passages boueux. Mais, à la longue, cela fatigue pas mal et je commence à ressentir mon manque de sommeil et de repos nécessaire avant une telle épreuve, et probablement encore le dernier trail qui ne date que de 15 jours.
J'assure donc ma fin de course, en levant un peu le pied, un peu de marche dans les derniers faux plats, et surtout ne pas aller jusqu'aux crampes, ce que je vais parfaitement gérer.

Ca piétinne...


...ça patine...


...ça hésite...


Ahhh, un rayon de soleil !!


Boue, boue...


...et encore boue !


Bouh, bouh...!! C'est du Nike, le short ?


Les filles, elles adorent...


...les bains de boue !


Ah mince, ma basket....!


Et voilà, un bon kilo supplémentaire par pied !


La logistique "eau chaude" pour les douches !


Finalement, la course se terminera sous le soleil.
En ce qui me concerne en 03h 58' 58, 135/257, 52 ve1 .

Et après un bon bain de boue, une bonne douche (un bain "debout", quoi !!).

Autres résultats du club:
14. GILLET Jean-Paul - 2:59:34 - 1er ve3
98. RIGAUX Didier - 3:47:02 - 1er ve1
99. DEBREUX Didier 1964 - 3:47:03 - 42 ve1
100. POMES Jean-Paul - 3:47:32 - 26 ve2
166. KLEIN Marie France - 4:08:01 - 1 ai2
237. JENICOT Myriam - 5:09:56 - 4 ai2
Classement complet ici



Aucun commentaire: