+ noël

Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"
Note :si des pages pop-up indésirables s'ouvrent, c'est totalement indépendant de ma volonté.
Activez le blocage pop-up de votre navigateur.

lundi 16 novembre 2009

• Trail Uewersauer, Heidersheid (GDLux)

http://www.trail-uewersauer.lu

Dimanche 15 novembre 2009
50,1 km et 1826 m de D+



J'avais une revanche à prendre sur l'année dernière et mes 6h de galère.

Et d'emblée, je sentais que cela irait beaucoup mieux : pas de stress, pas d'énervement, j'ai pris le temps pour le trajet, arrivé au moins 1/2 h avant le départ, le matériel (dont la poche à eau, cfr l'année dernière...) est au point. Bonjour aux amies et amis... Relax, quoi!
Le temps est gris, légère pluie, température douce (env 10°); les jours précédents ont été assez pluvieux, le terrain va être assez humide. Pas grave, ce sont de bonnes conditions pour moi.
9h. Départ en milieu de peloton, pas trop rapide, mais pas trop lent non plus. Je me suis équipé de mon GPS pour avoir un suivi kilométrique et également ma vitesse de course. Pour faire un temps de 5h, il me faut tenir 10km/h de moyenne. Je démarre en palier à 11-12 km/h, quelques pointes en descente à 14-15, en sachant que certains passages en côte seront lents.
Parti avec la veste coupe-vent, j'ai rapidement trop chaud. Au premier ravitaillement, je fait une halte "déshabillage" (veste, gants, tour de coup), histoire d'être plus à l'aise.

Sans forcer, j'avale ainsi les kms avec plaisir. Au km 15, je suis accueilli par les deux relayeuses de l'équipe féminine belge (de notre région), Sandra et Sylvia, cela donne des ailes. Et J'en profite pour me ravitailler "solide". Les n° 400 (les équipes "relais") nous passent à pleine vitesse.

Equipé en ravito, je décide de zapper un ravitaillement sur deux pour gagner un peu de temps. Certains passages sont assez glissants, méfiance, ne pas se blesser. Le parcours est très vallonné, pas un instant de répit, ça monte ou ça descend, très peu de plat ....mais on est venu pour ça !! Quelques beaux paysages au passage (bon, ça ne vaut pas le Mont Blanc, mais c'est joli quand même), pleine forêt, passages rocailleux, un peu de boue...

Voilà le mi-course : 02h 35, je comprends que c'est foutu pour terminer en 05h ! Tant pis, le moral et l'envie sont toujours bien présents et je ferai le maximum pour faire une belle course.
1 km plus loin, on attaque la descente en petits sentiers à flanc de colline dans un premier temps, puis chemins plus larges, vers le lac d'Esch-sur-Sûre, que l'on traverse au 28e sur le ponton flottant.
Ensuite, sous les encouragements du lion ING, un peu de plat pour relancer et on attaque à nouveau du dénivelé, "chemin des sculptures", descente rocailleuse et dangereuse, jusqu'au ravitaillement suivant.
Foule, ambiance, supporters, on se croirait à Arnuva (cfr Mont-Blanc)! J'y retrouve Sandra, que je n'ai pas réussi à rejoindre. C'est le deuxième point-relais des équipes. Mon état général est bon, voire très bon comparé à l'an dernier où j'étais déjà "cuit" !
Entre le 35 et le 40e, j'accuse un peu le coup. J'ai un petit coup de barre, je lève un peu le pied pour récupérer. Cela ne fait quasi que monter, plus ou moins fort, mais sans relâche.
Je fais un arrêt ravito complet au 40e, histoire de recharger les batteries. Marc et Ferid me rejoignent. Ferid repars les jambes à son cou, il tient la forme. Je repars gentiment sur deux km, avec Marc, puis j'attaque à nouveau dans la longue descente qui suit. Cette fois, c'est moi qui double quelques "400". L'énergie est revenue, je maintiens mon rythme jusqu'au 46e. Puis la grosse montée me casse un peu, le rythme ralenti. Le dernier km sera long, je trottine doucement, quelques alertes de crampes se manifestent...
L'arche d'arrivée, le speaker, bingo, c'est fait !!

Résultat : N°227- 67 sur 312 - 5:15:16 (6:19 au km, 9.52 km/h de moy)
Soit 46 min de mieux que l'an dernier !!

Ferid ne me prend que 5 min sur les 10 derniers km et je reprends 6 min à Marc sur les 6 derniers. Je suis très content de mon résultat et de ma gestion de course.
Course qui reste relativement difficile, de l'avis général des coureurs, parcours très beau et exigeant.
Un beau t-shirt technique à manches longues en souvenir, une (allez....deux...) bières fraîches, une assiette chaude (riz + sauce), commentaires de course entre amis, et les petites douleurs sont vite oubliées.





Résultats des copain(e)s :
8. HENROTTE Sebastien - 4:20:53 - (5:13/km - 11.52 km/h)
60. MESSAOUDENE Ferid - 5:11:21 - (6:14 - 9.65)
81. MERVEILLE Marc - 5:20:08 - (6:25 - 9.37)
147.ANDRIN Jean Luc - 5:43:28 - (6:53 - 8.74)
170.LEMOINE Yannick - 5:54:03 - (7:06 - 8.47)
218.DOMANGE John - 6:14:39 - (7:30 - 8.01
236.ENTHOVEN David - 6:24:16 - (7:41- 7.81)
243.DAUPHIN Florence - 6:25:08 - (7:43 - 7.79)
244.HERMAN Romain - 6:25:24 - (7:43 - 7.79)
256.VITULANO Maria - 6:31:09 - (7:50 - 7.66)
257.KLEIN Marie-France - 6:31:32 - (7:50 - 7.66)
268.MONSEU Francoise - 6:44:55 - (8:06 - 7.41)
269.MASSART Patrick - 6:46:24 - (8:08 - 7.38)
301.BRANCALEONI Patrick - 7:02:09 - (8:27 - 7.10)
--------------------------------------
2. JUST FEEL GOOD - 4:52:13 - (5:51 - 10.27)
Catégorie TEAM femmes ( Sandra + Sylvia +…) à 3 sec de la 1e – 31e au scratch


Aucun commentaire: