+ noël

Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"
Note :si des pages pop-up indésirables s'ouvrent, c'est totalement indépendant de ma volonté.
Activez le blocage pop-up de votre navigateur.

lundi 1 novembre 2010

• Trail des lueurs d'espoir, Fleurines

Trail des lueurs d'espoir
30 km, 750 m D+
30 et 31 octobre 2010


FLEURINES est un petit village paisible et ordinaire de la région parisienne. Ce qui le caractérise, c'est sa situation dans une clairière au milieu de la forêt d’Halatte, comprise dans le massif des Trois Forêts avec Chantilly et Ermenonville, et sa butte de Saint-Christophe ou mont Hermenc (185 mètres d’altitude). Ca, c'est pour le côté géographique. Mais ce qui caractérise le plus ce petit village, c'est la détermination et la volonté d'une petite équipe à faire courir pour une bonne cause : l'Association Julien et Janadev. Une équipe qui mobilise avec entrain dans une ambiance très familiale et sympathique, sans vouloir en faire de trop, mais juste ce qu'il faut, et très bien.

Qu'est-ce qui m'a amené là ? Découverte dans un calendrier sur Internet, cette course m'a d'emblée attiré par son concept de "challenge" : 30 km de nuit le samedi, et le même parcours le dimanche matin. Et le fait de courir pour une bonne cause ajoute un petit plus. Sont proposés également un parcours de 15 km et le challenge 15 + 15. Sympa, non ?

Ja pars seul, à la découverte d'une organisation très "locale", loin de tout professionalisme, mais qui me semble efficace. L'ambiance est très décontractée, déguisements et émotion à la clé.



Samedi 20h00. Après un petit briefing nous rappelant les règles de sécurité, l'état du terrain (rendu très gras par les pluies des jours précédents), un petit échauffement avec coach, arrive le moment fatidique du départ, sous l'arche ..d'arrivée. Le temps est doux, environ 10°. Environ 70 partants sur le 30km. Et ce que je considérais comme un "petit 30 km gentil, dans une région peu vallonnée" se transforma au fil des km en une course sélective, avec quelques beaux petits raidillons, l'une ou l'autre descente raide, mais surtout beaucoup de passages bien boueux, gras et glissants, nécessitant une bonne frontale (voire deux) et surtout une concentration de tous les instants au risque de se "gammeller" ! Les 20 premiers km se déroulent relativement bien, mais plus lents que mes estimations; et les 10 derniers, et plus particulièrement les 5 derniers furent épuisants, limite crampes, avec une accumulation de boue (un bon kg par pied !!) sous les semelles éliminant toute adhérence. Bref, ce n'est que 03h32' plus tard, et bien fatigué, que je franchis avec soulagement et à une allure plus que modérée cette ligne salvatrice. Décrassage, au sens propre (....!!) du terme, une bonne douche, petit repas prévu. Et logement dans une petite salle de la mairie, où nous nous retrouvons une petite quinzaine dans une ambiance scout, piano et bière compris !! Avantage de cette nuit : le changement d'heure; nous dormirons 1h de plus. Pas négligeable...

Dimanche 07h30. Température douce, il a plu un peu la nuit (c'est malin, hein !), et la journée s'annonce belle. Je ne ressens aucune courbature ou douleur de la veille, c'est plutôt bon signe. Peti-déj (offert), retrait du dossard (ce n'est pas le même que la veille), mise en jambes, briefing, échauffement en musique. Nous serons une bonne vingtaine à faire le challenge 30+30. Les inscrits tous frais du jour se reconnaissent à leur tenue "clean". Départ à 09h30. Si je me place en première ligne, c'est juste pour la photo, car je partirai à une allure prudente.
Allure que je conserverai pendant la bonne moitié de la course, en marchant dans les côtes, comme la plupart des "30" de la veille. Car, ensuite, j'accuse un gros coup de fatigue, plus de jus dans les jambes. Aucune douleur, mais plus d'énergie. Alors que le terrain semble plus praticable (sauf à certains endroits ...) que la veille, que la gestion est plus facile que dans l'obscurité. Mais rien n'y fait, mes quelques tentatives de relance restent sans suite...Je dois me résoudre à accepter mon état : j'ai accumulé un excès de fatigue et il est temps de lever un peu le pied et me reposer. Ca sent le vécu ... (voir Méga Trail des Ardennes en juillet dernier). Il y a une limite à tout. Et c'est en papotant avec une concurente dans le même état que moi, en comtemplant dans cette forêt accueillante les couleurs chatoyantes de cette belle journée brillante d'automne (c'est poétique, n'est-ce-pas ?), que je rejoindrai la ligne d'arrivée en un temps ....plus long que la veille !! Alors que la logique voudrait que, de jour, on améliore ...

Résultats :
- samedi : 03h32.33 - 32e sur 67 - 3e sur 8 cat V2
- dimanche : 03h52.09 - 48e sur 53 - 3e sur 3 cat V2
- challenge : 12e sur 15
les résultats complets ici


Et l'esprit "trail", c'est aussi les connaissances, les retrouvailles : "On ne s'est pas vu quelque part déjà ?". Ici, un coureur sur l'Eco-trail de Paris, une concurente sur le Méga Trail des Ardennes; là, une bénévole sur la Trans-AQ'; des membres du team Raidlight...Et de nouveaux amis, comme Gilles, Sophie, Fabienne. Très sympas !!
En fait, on n'est jamais perdu....

toutes les photos 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7


2 commentaires:

Sellig92 a dit…

Bonjour Bernard,

Ben dis donc t'as pas perdu de temps ! Sympa ton résumé et les photos sont édifiantes ! Que de boue !
De mon côté je remercie les ostéos, pas la moindre douleur ce matin !
C'était dur masi j'ai plein de bons souvenirs de ce week-end à Fleurines.

Je te laisse mon adresse e-mail :
gil.malak@orange.fr

Bonne semaine de récup et à bientôt

Gilles

fabrice a dit…

Bonjour,
j etais également a fleurines, mais uniquement le dimanche sur le 30km, on a couru ensemble quelques km un coup je passais devant, un autre tu repassais, tu as finis devant moi il me semble une méchante ampoules et des douleurs au genou m on pourris les derniers kilos.
Mis a part ça le parcours était excelent boueux a souhait et l organisation super sympa.
Pas mal tes photos.
A bientôt sur une autre course.
Fabrice. M
nouveau membre de la tram raidlight.