+ noël

Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"
Note :si des pages pop-up indésirables s'ouvrent, c'est totalement indépendant de ma volonté.
Activez le blocage pop-up de votre navigateur.

lundi 7 février 2011

• Karim'HOC, raid d'orientation forestier en 2 jours



http://www.karrimhoc.be/

Samedi 29 et dimanche 30 janvier 2011



Ma deuxième participation à ce raid forestier, de nouveau avec Isabelle. De retour dans cette belle région de Chimay (tiens ....une autre bière trappiste, ça nous poursuit..), après Couvin l'an dernier, cette fois le rendez-vous a lieu à Rance.
Le temps est froid (mais pas trop) et sec, le sol est gelé et nous ne pataugerons pas dans la mélasse (c'est pas plus mal).
Comme l'an dernier, nous sommes inscrits sur le parcours long (17 km) et coureurs (33 équipes).
Nous retrouvons quelques connaissances et une belle délégation de notre "BABA club", une bonne dizaine!

Samedi.
Cette fois, pas d'affolement pour trouver le départ situé à plus d'1 km de la salle, nous suivons les autres pour être sûrs ! Regroupement général, dernier briefing (zones interdites hachurées et prairies) et c'est parti en départ de masse avec une petite dizaine de minutes de retard sur le programme prévu (11h). Pas grave, nous avons 6h devant nous pour boucler.
Quelques centaines de métres de mise en jambes, puis la carte N&B nous est donnée. Il nous faut retranscrire les postes à trouver sur la carte couleur, sans se tromper. A ce petit jeu, Isa est plus prompte que moi, je ne peux m'empêcher de vérifier 2 fois chaque pointage pour être certain de mon coup. Nous pointons 10 balises sur les 18, dans un premier temps, et c'est parti à la chasse ! Certains, plus pros, partent directement avec la carte N&B....
Bon, alors....nous sommes ici, et nous devons aller ....là !

Première, deuxième, OK. La troisième nous pose (déjà ...) problème. Nous tournons autour, car certains de se trouver au bon endroit. Nous décidons de nous écarter quelque peu l'un de l'autre pour "ratisser" plus large, et ce qui ne devait pas arriver arriva : on se perd de vue ! En cherchant ma partenaire, je tombe pile sur ... la balise n°3 recherchée. J'appelle, je siffle, pas de réponse. Finalement, c'est le téléphone portable qui nous reliera. On se fixe un point de RDV à un endroit visité avant. Finalement, on se retrouve, pointons la 3. Résultat : au moins 45' de perdues ! Bon, on se repositionne, se concentre et c'est reparti. Les suivantes ne nous poserons pas de gros problèmes, certains postes se repérant au loin.
Une fois la 10 trouvée, nous pointons sur la carte le reste des postes, petite pause ravito (rapide, sinon on se refroidit vite et on perd notre concentration). Pour les suivantes, nous assurons via des grands axes ou points de repères bien visibles et juste un dernier petit azimut vers le poste. Cela s'enchaîne plutôt bien, à noytre rythme, jusqu'à la 15e. La 16 nous pose à nouveau des complications. Vérification jusqu'à la route, la frontière, ça colle "plus ou moins", puis contrôle du relief, et nous arrivons à nous repositionner juste; plongée vers le petit ruisseau, le chemin, en face la vallée, et au bout la balise ! Encore du précieux temps de perdu. Mais bon, sans le pointage, plus de course! Nous touchons au but, 17, 18, et passage sous la banderole au pied du lac du Val Joly (France).
Tous les postes trouvés, en 05:02:55 (25e), nous sommes relativement contents de notre première journée.
Un peu de récupération, direction le logement dans le village de vacances tout proche (ce fut ce transfert, à pied, qui fut le plus "chiant", dans le froid vif et la fatigue d'après course). Repas collectif dans la bonne humeur et une bonne ambiance de soirée "bibitive" trappiste. Le "CO Liège" et le "BABA" réunis, c'est relativement dangereux pour le bar ....Mais cela fait partie de l'ambiance "Karrim'HOC.

Dimanche
Après une relative bonne nuit de récupération (hm, hm, pour certains, il paraît que la Chimay donne mal à la tête...), petit déjeuner et préparatifs pour le deuxième jour. Si les premiers démarrent dès 08h30 en chasse suivant leur classement de la veille, nous partirons en "masse" à 09h30. La météo s'annonce semblable à la veille.
Même déroulement concernant les cartes, sauf qu'il faut pointer d'une autre couleur entre les balises de la veille. Petit souci de stylo indélébile (qui s'efface à la longue...).
Ne plus répéter l'erreur de la veille, concentrés, concentrés!! Et ce fut payant, les 10 premières pointées dans les 2h, cela s'annonce plutôt bien. Nous pointons sur la carte le reste des postes (heureusement, un stylo noir trouvé dans le bois me dépanne...). Et c'est reparti de plus belle.
C'était sans compter sur la traditionnelle balise récalcitrante, en l'occurence ici la "11", qui nous fera perdre au moins ...1h30' pour finalement ne pas la trouver! Après plusieurs vérifications du terrain (profil, végétation, chemin, boussole...) nous sommes certains d'être au bon endroit. Nous ratissons large (chemin précédent, suivant), retour aux balises précédentes, revenir sur place, rien n'y fait, introuvable pour nous. Il nous faut alors nous résigner et abandonner le poste sans le pointer, ce qui signifie la mise hors course !! C'est la mort dans l'âme et moral dans les baskets que nous continuons notre périple, pointons au passage la 12, la 13, pour le fun. Nous croisons alors une membre du HOC qui ....débalise ! Déjà ? !!! Bon, cela ne sert donc plus à rien de continuer, nous rentrons direct via la route, en profitant malgré tout de ce bel après-midi ensolleillé et d'une belle ballade en forêt.
Dès notre arrivée, notre président BABA, Iwan, sollicite nos explications. Et pourtant elle était bien présente cette "11", puisque les autres l'ont trouvée.
Tant pis. Ce sera notre premier raid CO non entièrement bouclé. Allez, une dernière Chimay et on rentre....

Résultat : équipe 20 : RONGVAUX B - MICHALAK I (Mixte)- samedi 05:02:55 (25e) - dimanche (05:02:59) P11,14 - (10:05:54)- non classés
Plusieurs podiums récompensent les efforts du BABA Club !

Mais qu'à cela ne tienne, j'y reviendrai, car l'organisation, l'accueil, les parcours et l'ambiance y sont de qualité!


Aucun commentaire: