+ noël

Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"
Note :si des pages pop-up indésirables s'ouvrent, c'est totalement indépendant de ma volonté.
Activez le blocage pop-up de votre navigateur.

vendredi 27 mai 2011

• Les Hauts de Turckeim



http://www.colmar-marathon.fr

Samedi 07 mai 2011 - 13,5 km - 445m D+

Puisqu'il m'est quasi imposé de faire l'impasse sur l'Urban Trail de Luxembourg, suite à mon abandon sur fatigue à la Bouillonnante, je décide de prendre un peu de vacances et de passer le week-end en Alsace. Et ma "douce et tendre" me branche sur Turckeim: "il y a une chouette course dans les vignes" ! Ah, bien, nous y revoilà: course....vignes....Pourquoi pas? Et c'est ainsi que nous nous sommes retrouvés en plein coeur de l'Alsace, sur la "route des vins", au départ des "Hauts de Turckeim" pour une ballade de 14km sous un soleil de plomb "pétant" à 32°C à 18h !!

Les 5 premiers km se font essentiellement en montée, avec, heureusement, une partie en sous-bois qui nous ampporte un peu de fraîcheur.
Ensuite, 4 km de descente sur chemins rocailleux et passage dans les vignes. S'ensuivent 3 km en "montagnes russes" en plein soleil et une finale en descente jusqu'au coeur du village.
Je me suis bien régalé sur les quelques passages techniques, et Céline a bien souffert de la chaleur qu'elle a bien du mal à supporter. Un peu plus d'eau à l'arrivée n'aurait pas été superflu!!


1 commentaire:

Damien a dit…

Merci pour ce récit.
Cela me donne envie d'aller courir en Alsace.
La tenue rose va très bien à ta "moitié".
Damien