+ noël

Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"
Note :si des pages pop-up indésirables s'ouvrent, c'est totalement indépendant de ma volonté.
Activez le blocage pop-up de votre navigateur.

lundi 6 juillet 2009

• Raid BABA Orientation

http://www.baba-orientation.be/baba-raid-2009

Vendredi 01 et samedi 02 mai 2009 : RAID BABA Orientation multi-sport

Autre domaine de prédilection : la course d’orientation.


Pour la deuxième année consécutive, je décide de participer au RAID BABA Orientation multi-sport. Ce raid se déroule dans les magnifiques forêts d’Anlier, de Louftémont à Martelange (Belgique, prov de Luxembourg), avec une petite incursion au Grand-Duché de Luxembourg tout proche. Par équipe de 2, avec obligation de pointer ensemble et de terminer ensemble dans les délais impartis, en emportant avec soi un matériel minimum et ravitaillement obligatoire.
Cette année, je ferai équipe avec Isabelle, habitués que nous sommes, maintenant, de bourlinguer ensemble, en catégorie mixte.
Nom d’équipe : Les Désorientés ! Mais…le nom ne veut rien dire… !
Objectif : ne pas être derniers et le moins ridicules possible, prendre un vrai plaisir et s’amuser !

Nous choisissons la version « courte » : de 14h à 20h le vendredi : roller(ou trottinette)+vtt, vtt-O, et de 08h30à 14h30 le samedi : vtt-O, kayak, CO. Bivouac du vendredi soir en totale autonomie (la version « longue » démarre à 04h30 le samedi avec une CO de nuit. Ce sera pour plus tard….).

Ne sachant pas exactement le déroulement des activités, les voitures sont remplies de matériel divers et varié nécessaire à la pratique de l’orientation, de la course à pied, du vtt, du kayak, du roller, de la trottinette et du camping, le tout pour 2 personnes. Cela vous donne l’ampleur du « bazar » qui règne dans nos bagnoles !!

VENDREDI.
Installation de la tente au bivouac, tri de notre matériel.

Retrait des cartes à 13h, briefing à 13h30, départ à 14h. Calcul de notre stratégie de course (en fonction de la difficulté du terrain, de l’éloignement des postes, de leurs accessibilité et du nombre de points attribués, pour rester dans des temps corrects avec un max de balises pointées). Tous les postes (balises à trouver en des endroits précis en pleine nature et repérés sur des cartes IGN (1/25000) ou IOF (1/10000)) peuvent être pris dans n’importe quel ordre et de n’importe quelle façon (course, vtt ou roller). La première section se fait en VTT-roller (ou trottinette) puis CO ( env 4h), suivie d’une section VTT (env 3h). Le temps limite est fixé à 20h, sans pénalité en cas de dépassement.

Nous décidons de partir en VTT (moi) et roller (Isa). Puis, au dernier moment, nous changeons notre stratégie, Isa en VTT et moi en trottinette, pour cause de facilité de dépose de matériel afin de « plonger » dans les bois à la recherche des postes.

Départ en masse à 14h, et c’est parti pour de vrais moments de folie !!

Tout en roulant, nous développons une tactique de « remorquage » : je me lance en trottinant un max, je tends le coude et Isa m’accroche au passage en VTT. Ça marche du tonnerre, et même les organisateurs ont été surpris et amusés de nos vitesses de passage !! Vu de la trottinette, je vous jure que c'est assez impressionnant, et que je scrutais la route à la recherche du moindre objet "perturbateur" qui aurait pu m'occasionner une chute spectaculaire...

Si bien qu’en un temps record (un peu plus d'1h), nous pointons, bien avant la plupart des rollers, à la fin de cette section, avec un max de balises en poche.
Pour l’anecdote : j’ai terminé le dernier km avec une….mouche dans l’oreille. Prise en pleine vitesse, celle-ci s’est engouffrée dans mon casque, a paniqué et s’est réfugiée dans le premier pavillon trouvé, celui de mon oreille gauche. Et ce n’est pas agréable du tout, ça chatouille un max et ça fait un bruit d’enfer ! Heureusement, au pointage se trouvait notre médecin de service et organisateur, Iwan VIS, qui remédie à la situation en un éclair. Ouf !

Dépôt du matériel (VTT et trottinette) et enchaînemnt en course à pied (CO) pour de nouvelles balises et un parcours en "trou noir" sur cartes IOF. Pour ceux qui ne connaissent pas, les cartes IOF sont des cartes très détaillées, ou la monindre particulatité du terrain est représentée au 1/10000. et le "trou noir" est en fait une énorme tache noire qui recouvre une partie de la carte, comme si on avait renversé un encrier. A nous de deviner ce qui se cache dessous et ne pas se perdre! Passage que nous avons parfaitement maîtrisé, tout en traversant des végétations diverses et variées (marais, sapinières touffues, barrières, clôtures,ruisseaux,...).

Après un peu plus de 3h de course, nous récupérons les VTT pour une dernière section de la journée, sur carte IGN. Objectif : rentrer avant la tombée de la nuit, car le VTT de nuit, c'est pas notre truc (surtout que le VTT tout court, ce n'est pas ma spécialité !).
3 bonnes heures nous seront encore nécessaire pour faire "notre" parcours et amasser un max de points dans notre escarcelle.

Résultats de ce vendredi : les 6h de course prévue se sont transformées en 7h 24', avec 385 points sur 705. 3e en classement scratch et 2e de notre catégorie. Une excellente première journée de raid avec un résultat bien au-delà de nos espérances !! La fatigue est bien là, mais la motivation aussi. Un bon bivouac, sous l'orage (nous sommes arrivés tout juste avant les premières gouttes, ouf !): foie gras et petit vin blanc, y'a pas de raison de se laisser aller. Une bonne bière (Orval évidemment...) et quelques heures de sommeil réparateur.


SAMEDI.
Quelques courbatures au réveil, petit déj, et retrait des cartes. Nouvelle stratégie. Départ à partir de 08h, suivant le classement de la veille. Attention, aujourd'hui temps limite de fin de raid fixé à 15h30, avec pénalité à la clé !
Départ en VTT, cartes IGN, avec plusieurs parcours en CO IOF (course "mosaïque").

La mise en route est assez rapide, on se débrouille plutôt bien sur les balises, mis à part l'une ou l'autre qui nous occasionne un peu de temps perdu. Dépose des VTT dans un petit chemin, au-dessus de Martelange. Plongée vers la vallée pour notre parcours CO IOF, dans une zone très vallonnée. Descente raide vers un poste et oh, surprise, nous nous trouvons en face du départ de la section kayak. Pas question de remonter toute la vallée, tant pis pour les VTT; reste la rivière à traverser. Isa me rappelle les mouvements récemment appris pour ne pas se noyer (merci Isa...) et nous nous engageons dans la traversée, somme toute facile, de la Sûre, sous l'amusement et les encouragements des GO se trouvant en face ! Déjà plus de 03h30 de course et un ravitaillement bienvenu.

Puis nouveau départ pour une bonne heure trente de kayak intensif. Quelques passages techniques, beaucoup de virages, un barbelé passé de justesse sans bobos (merci aux casques et gilet de sauvetage, mais pas au culto qui l'a placé !!!).

Et une balise à prendre au passage, juste un peu avant l'arrivée. Le temps de me demander comment la pointer, Isa était déjà à l'eau en direction du poste. Quelle coordination !!

Cette descente de la Sûre nous a emmené au Grand-Duché de Luxembourg, avec ses coteaux TRES vallonnés! La remise en jambes à la sortie du kayak est pénible et douloureuse. il nous faudra un bon km de course lente pour retrouver un certain rythme. Le point sur notre situation : nous devons rejoindre Martelange et ensuite récupérer nos VTT (s'ils se trouvent toujours là où on les a abandonnés...) et filer (hm, hm, facile à dire...) vers l'arrivée avant le temps limite. Bon, c'est pas gagné, mais jouable, à condition de se contenter de l'une ou l'autre balise bien située.
Ce que nous ferons, avec récupération des VTT 1h plus tard, après une longue et pénible montée sur route, où mes jambes semblaient ne plus appartenir à mon corps. Comment vais-je encore pouvoir pédaler pendant une bonne heure ensuite ?? Et nous le ferons, avec plus de facilité que je ne le pensais, en compagnie d'une autre équipe, s'encourageant les uns les autres, pour terminer avec un petit quart d'heure d'avance sur le chrono.
Ca y est, cette fois, nous sommes arrivés !! Je suis complètement fourbu, mais HEUREUX. Isabelle semble em meilleure condition que moi. Quel superbe week-end !

Résultats de ce samedi: de nouveau un peu plus de 7h de course (7h 15'), 765 points sur 1295, 5e au scratch et 3e de notre catégorie.

Résultat final : 5e au scratch, 3e en catégorie "mixte", 1150 pts sur 2000, 14h39' de course.

Nous sommes super-contents de notre résultat, et bien décidés à nous entraîner davantage pour être meilleurs l'an prochain. Vivement le raid 2010 !!

CONCLUSION : un raid de toute beauté, dur mais superbe, un accueil chaleureux, une ambiance décontractée et conviviale, une équipe organisatrice au top ! On en reste...BABA ! A l'année prochaine !!



Aucun commentaire: